3,881FansJ'aime
861SuiveursSuivre
300AbonnésS'abonner

France Gall : un lourd et bouleversant secret !

Les photos

L’article

Bien sûr, elle danse et chante encore sur les accords qu’elle aimait tant, mais ce n’est plus comme avant.

France Gall la courageuse, la femme femme, résiste. Sous des apparences fragiles, avec ses cheveux blonds et son regard candide, elle est bien plus forte que d’autres. Ni une poupée de cire, ni poupée de son, si vous pouviez voir sa vie et son cœur aussi, vous seriez étonnés. Etonnés par sa force et sa volonté.

Elle a perdu un ami qui s’appelait Daniel Balavoine. Elle est restée seule après la disparition de son amour, son mari, Michel Berger. Elle a vaincu un cancer. Elle est remontée sur la scène de Bercy, puis sur celle de Pleyel, chaque fois pour faire un triomphe. Chaque jour, en dépit d’un sort qui a semblé s’acharner sur elle, on a l’impression qu’elle réinvente sa vie.

Peu de femmes ou d’hommes sont doués d’un tel instinct de survie. Peut-être parce qu’elle a des enfants, sûrement parce que son tempérament est celui d’une battante qui veut croire qu’il faut continuer quoi qu’il arrive.

“Le bonheur est une suite de moments”, disait Michel Berger. Et pour en conserver des bribes, France lutte encore. Pas comme beaucoup d’autres pour respecter une mémoire, mais parce qu’elle est ainsi faite et qu’elle ne baissera jamais les bras, malgré les coups du sort.

Mais qu’est-ce qui fait encore courir France Gall ? Qu’est-ce qui lui donne cette incroyable force ? Quand bien même ferait-elle “tout pour la musique”, ce ne serait pas suffisant. Elle porte en elle un lourd et bouleversant secret : celui de l’amour. Comme une protection émanant de ceux qu’elle aimait tant et qui sont partis. Comme un renouveau fondé sur un passé tissé d’émotion. Comme une renaissance après avoir touché le fond.

A force d’épreuves, France Gall a trouvé une nouvelle façon d’aimer : donner pour donner. Elle se dépense sans compter, sans s’occuper d’elle.

“Le chagrin ne s’efface pas”, dit-elle, mais elle le cache au plus profond d’elle-même afin que l’existence reprenne le dessus, avec un peu plus de passion encore. Juste pour prouver qu’elle est une entêtée de la vie.

Et puis elle a quitté la France. Loin des souvenirs. même s’ils demeurent dans sa tête et dans son cœur. Loin des endroits qui lui font mal parce qu’ils lui rappellent trop de choses. Ce n’était pas une fuite, juste un éloignement. Pour se récupérer, parce qu’elle en avait besoin. La chanteuse n’est pas de celles qui disent : “Il faudrait que je fasse ceci ou cela.” Elle agit. Vite. Comme en urgence. pour rester elle-même et pouvoir continuer à se battre.

Et grâce à elle, ses enfants, qui ont aujourd’hui dix-sept et quatorze ans, découvrent le monde. Meurtris eux aussi par le décès de leur père, Raphaël et Pauline sont partis avec leur mère sur un nouveau chemin.

France respire mieux outre-Atlantique. Elle sent toujours la présence de Michel Berger, comme une ombre auprès d’elle. Dix-huit années d’amour ne s’effacent pas ainsi. Au-delà de la mort, il en reste forcément quelque chose de fort, d’indestructible. Michel avait entre autres, exprimé un désir. que ses enfants soient bilingues. Son rêve se réalise. France est plus proche que jamais de son fils et de sa fille. Son fils qu’elle a failli perdre durant l’été 94.

Il circulait sur un scooter avec un copain et a été victime d’un terrible accident, tout près de Ramatuelle. Elle était à Paris. On craignait le pire. Après une nuit d’angoisse durant laquelle elle a pu se rendre à son chevet, elle a fini par être rassurée. Trop, c’est trop. Le destin a fini tout de même par se montrer clément.

Aujourd’hui, France est une femme qui peut compter sur elle-même. Elle a prouvé qu’au-delà des épreuves, elle est capable de vivre, d’assurer, comme on dit. “Quand on a vécu le pire, on peut espérer le meilleur.” Selon ses propos, elle s’est “maquillée de silence” et a repris la route de la chanson, un micro dans la main comme d’autres s’appuient sur une canne. Certains, pourtant, pensaient qu’elle ne chanterait plus jamais. C’était mal la connaître.

Dotée d’une immense énergie, surmontant sa peine, elle a relevé vaillamment la tête et bravé la fatalité. Des amis ont fait cercle autour d’elle, le public l’a soutenue. Elle a fait l’admiration de tous. Elle n’a jamais accepté que quiconque s’apitoie sur son sort. Elle s’est toujours voulu forte et elle y est parvenue. Rebelle à la tristesse et a la dépression, elle a privilégié l’espoir auprès de ses enfants. Par fidélité à Michel Berger qui lui a donné la volonté de croire et qui la guide toujours.

Quel que soit le continent sur lequel elle vit, cette femme d’apparence fragile saura sans cesse montrer qu’elle possède une énergie et une volonté hors du commun. Après toutes les épreuves qu’elle a subies, on pourrait même penser que cela tient du miracle!

Paloma COURCELLES

Magazine : Ici Paris Magazine
Date : 3 au 9 janvier 1996
Numéro : 2635

À découvrir

France Gall Collection est sur YouTube

France Gall en vidéo

À découvrir