3,883FansJ'aime
860SuiveursSuivre
300AbonnésS'abonner

Ce jour-là … France Gall rencontre Michel Berger
(Presse) Nous Deux

Cette France que l’on aime tant … par Magali Quent, rédactrice en chef

Elle porte le nom de notre pays et pourrait être notre Marianne. Mais si on l’aime tant, c’est avant tout parce qu’elle nous enchante par son talent et qu’elle force notre respect.

C’est donc avec beaucoup d’émotion que nous ouvrons le premier volet de notre série people de l’été avec France Gall. Une star mais aussi une femme, une vraie, qui, un jour de 1973, a vu en un instant son destin basculer du succès vers la gloire: ce jour-là, son chemin croisait celui de Michel Berger. C’était il y a trente ans. Un instant magique entre tous qui a donné naissance à un couple mythique, un couple d’amoureux et d’artistes, à jamais indestructible. Un couple, si dignement représenté par la douce France, qui nous offre toujours autant de bonheurs à travers ses chansons. Ce jour magnifique où France a rencontré Michel … nous vous proposons de le revivre ensemble.

Chanteuse culte pour trois générations, France Gall a su, au fil des ans, par son charme et son talent, tisser des liens privilégiés avec le public. Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi … Alors qu’elle s’interrogeait sur son avenir, France rencontrait presque par hasard celui qui deviendrait à jamais son ange gardien. Un de ces jours que l’on n’oublie jamais !

Paris, octobre 1973. Songeuse France Gall écoute la radio lorsqu’elle entend la chanson Attends-moi. Un certain Michel Berger en est le talentueux auteur et interprète. France est aussitôt saisie par la poésie du jeune artiste. Appréciant sa façon si légère d’évoquer des sujets graves, elle a une envie folle de le rencontrer. Lui saura peut-être la détourner de son envie de mettre fin à sa carrière, une idée qui la hante depuis quelques mois. A 26 ans, France Gall convoite en effet de nouveaux horizons. Elle reporte sans cesse la sortie de son nouvel album pour la simple raison que ses nouvelles chansons ne l’inspirent guère. Alors que s’est achevée sa collaboration artistique avec Serge Gainsbourg, qui a fait sa gloire et lui a notamment permis de gagner avec brio l’Eurovision grâce à Poupée de cire, poupée de son, elle ne parvient pas à trouver de nouveaux auteurs. Après une si géniale complicité, on comprend aisément que la succession soit difficile !

C’est par un heureux hasard que France fait la connaissance de Michel Berger. La rencontre a lieu dans une émission de radio dont ils sont tous deux invités. Prenant son courage à deux mains, la chanteuse confie au compositeur qu’elle souhaiterait lui faire écouter les morceaux que sa maison de disques la pousse à enregistrer. Il lui donne son adresse et, peu de temps après, elle se rend à son domicile. « Il a trouvé mes nouvelles chansons nulles », se souvient, amusée, la chanteuse. Après cette première rencontre, Michel demande à la jolie blonde de poser sa voix sur une des chansons qu’il enregistre pour son prochain disque. France découvre alors un texte qui semble écrit pour eux. « Et un jour l’amour arrive et il découvre l’autre lui-même », chante Berger. « Je saurai lui dire les mots qu’il faudra pour le convaincre, alors il m’aimera », répond France, le temps de cette chanson. Le partage musical est immense, l’artiste se sent comprise, mais la femme ignore encore qu’un amour est en train de naître …

Michel Berger écrit bientôt une chanson pour la jeune artiste. D’un trait naît La Déclaration. Et il faut dire que cette demande du directeur artistique de France a fortement inspiré Michel ! Un texte d’ailleurs éloquent quant à la nature de ses sentiments : « Quand je suis seule et que je peux rêver, je rêve que je suis dans tes bras, je rêve que je te fais tout bas ma déclaration. » La chanson sera un des tubes de l’été 1974 ! La carrière de l’artiste redémarre très fort. A la fin de l’été, la chanteuse et le compositeur se séparent quelques semaines. Si aucun des deux n’ose se l’avouer, ce temps des vacances sera aussi celui de la réflexion. Tout particulièrement pour Michel Berger qui sort, lui, d’une romance avec Véronique Sanson.

« Je suis partie à Marrakech, et quand je suis revenue, j’ai su de tout mon être que j’allais ouvrir la page la plus importante de mon existence », se souvient France, émue, des années plus tard. C’est désormais le temps du bonheur total, comme si la vie recommençait. Un bel amour qui grandit et danse sur des notes de musique … Le couple partage tout. Michel présente France à sa mère, Annette. Entre la brillante concertiste et la jeune interprète, une complicité inattendue voit le jour.

La maman de Michel comprend combien France est rationnelle et efficace quand son fils, artiste éthéré, a, lui, tendance à négliger les contingences matérielles. Ce bonheur parfait est officialisé devant Monsieur le maire le 22 juin 1976.

Le couple est aux anges. En effet, France vient d’apprendre qu’elle va devenir maman. Et ceci, deux jours à peine avant la première de son spectacle au Théâtre des Champs-Élysées ! Neuf mois plus tard, le 14 novembre 1978, la vie leur donne une ravissante petite fille, Pauline. Le désir d’un deuxième enfant ne tarde pas à s’imposer… Le 2 avril 1981, France et Michel reçoivent Elton John à dîner. Ils rient tellement au cours de la soirée que France se trouve saisie par les premières contractions. C’est dans cette bonne humeur que le lendemain naît le fils de la famille, Raphaël. Un autre enfant a vu le jour dans la vie du couple Gall-Berger, il se prénomme Starmania ! S’il n’était d’abord pas prévu que France fasse partie du casting de l’opéra-rock, au final, sa présence et son talent se révèlent indispensables. C’est donc ensemble que France et Michel donnent le jour en 1979 à la plus mythique des comédies musicales à la française ! D’ailleurs, ils n’en sont pas à leur premier coup d’éclat : ces dernières années, les chansons à deux voix n’ont cessé de se multiplier.

Musique, Si maman si, Il jouait du piano debout … Autant de fruits de ce grand amour qui ne cessent de se hisser en tête des hit-parades. En 1981, Diego libre dans sa tête et Résiste sont de nouveaux triomphes, puis s’enchaînent Débranche, Hong Kong Star, Cézanne peint et Calypso. Que des succès! En 1984, les chansons du couple sont celles de tout un pays. Et bientôt d’un continent… Célèbre au-delà de nos frontières, France, lors d’un séjour en Afrique, se voit confier un bébé des mains même de sa maman, qui veut qu’elle le ramène en France et qu’elle veille sur lui. Bouleversée, France fait part de son émotion à Michel. La chanson Babacar voit le jour, et le couple vient en aide à cette maman aux abois sans pour autant la séparer de son enfant. Babacar, c’est aussi une émotion qui touche la France entière. La popularité de ce titre est telle que la chanteuse remonte sur scène pour trois semaines de concerts au Zénith à guichets fermés. La tendresse et la fidélité du public soutiennent aussi la jeune femme dans les moments difficiles que traverse sa famille.

France et Michel doivent en effet faire face à une grave maladie dont est atteinte leur fille, Pauline. « Cela nous a définitivement fait perdre notre innocence », évoque France. En janvier 1986, c’est la famille de cœur qui est touchée : Daniel Balavoine, l’ami de toujours, disparaît dans le désert. France s’efforce de donner le change, mais décide en 1988, au sommet du succès, de mettre sa carrière entre parenthèses. Michel ne partage pas cette décision, il aime tant créer avec sa femme ! Il respecte néanmoins son choix : elle va pouvoir se consacrer à sa famille et surtout soutenir Pauline. Elle cherche même à exercer une nouvelle activité professionnelle, elle songe un temps à travailler dans un journal, puis envisage d’ouvrir une galerie de peinture … En 1991 pourtant, France accepte enfin de retrouver la musique. A une condition, que Michel guide chacun de ses pas.

Dix-huit ans après leur rencontre, ils enregistrent pour la première fois un album commun, Double Jeu. Le couple apparaît à la télévision avec la chanson Laissez passer les rêves et annonce un spectacle à deux voix. Portés par ce projet qui les réunit une fois encore, ils rejoignent leur maison de Ramatuelle. Au cœur de l’été 1992, alors qu’ils travaillent dans la joie à l’élaboration de leur retour sur scène, le bonheur vire au cauchemar. Le 2 août, Michel est terrassé par une crise cardiaque en pleine partie de tennis. La vie cesse, mais l’histoire d’amour ne prend pas une ride. Seule, France poursuit la route. Elle affronte un cancer du sein mais le désir de vivre est plus fort … Pourtant, une fois encore, le destin la frappe : à l’automne 1997, Pauline quitte ce monde. « C’est la chose la plus inhumaine qui soit », confie France, « et pourtant, on me l’a fait vivre … Mais, même si on m ‘a repris ma fille, on me l’a quand même donnée dix-neuf ans. Quelle chance j’ai eu de la connaître … » Terrassée par la perte de ceux qu’elle aimait, France s’est retirée à pas feutrés. Elle vit désormais entre Paris et l’Afrique, où elle possède une maison, non sans rester attentive aux hommages rendus à celui qu’elle a tant aimé, à celui qui ce jour de 1973 a changé le cours de sa vie. Celui-là même qui devait lui offrir ses plus belles mélodies d’artiste et ses plus grands bonheurs de femme, l’amour et ses enfants. Un jour béni pour nous tous, puisque, depuis trente ans, l’on compte France et Michel parmi la grande famille de nos artistes préférés …

Les citations de France Gall sont issues du documentaire France Gall par France Gall, diffusé sur France 3 le 3 décembre 2002 et de l’émission Hommage à Michel Berger, diffusée sur TF1.


Le témoin : son imprésario « J’ai vu naitre le duo ! »

Bernard de Bosson

Bernard de Bosson, président et créateur de Warner France à partir de 1971, a été témoin de la rencontre de France Gall et de Michel Berger. Il nous raconte …

« France Gall est la première artiste que j’ai signée lorsque j’ai monté la maison. Elle cherchait de nouveaux compositeurs pour chanter des chansons de femme, laissant loin derrière elle son image de petite fille. J’avais demandé à Michel Berger et à Jean-Pierre Orfino, directeur artistique, de chercher des chansons pour elle. France et Michel se sont connus à l’extérieur mais se sont réellement découverts chez Warner. J’essayais de créer une ambiance familiale : j’organisais des dîners entre les artistes. Leur association musicale ne m’a pas surpris. France fait preuve d’une grande détermination quand elle recherche quelque chose. Elle s’est intéressée à des quantités de problèmes du monde dans lequel elle vit et elle voulait chanter des choses en accord avec ses préoccupations. J’ai toujours cru en France et je crois encore en elle. C’est une chanteuse époustouflante, au talent fou, mais aussi une femme extraordinaire. Si la dignité n’existait pas, elle l’aurait inventée. Si la fidélité en amitié n’existait pas, elle l’aurait aussi inventée. »

Magazine : Nous Deux
Par Jean-Jacques Francès
Date : 1er juillet 2003
Numéro : 2922

Les photos

À découvrir

France Gall Collection est sur YouTube

France Gall en vidéo

À découvrir