3,881FansJ'aime
861SuiveursSuivre
300AbonnésS'abonner

La campagne de France (Presse)

L’article retranscrit

Être chez elle, pour France Gall, ce n’est pas être à Paris. C’est s’isoler dans sa jolie maison de campagne de Pourrain, dans l’Yonne, ou elle n’accepte que ses amis intimes.

Quelques reporters de S.L.C. en font partie …

Avant de parler de la maison de France Gall, il faut savoir que France (Babou, pour les intimes) vit dans une joyeuse ambiance familiale, entourée de sa mère, de son père, de ses frères Patrice et Philippe, de Béa (abréviation de Béatrice), la fiancée de Philippe et d’Agnès, sa cousine et secrétaire. Toute cette joyeuse troupe habite, à Paris, dans un immense appartement de l’avenue Victor Hugo, et passe chaque week-end dans sa propriété de Pourrain (Pourrain est un petit village de l’Yonne, situé à quelques kilomètres d’Auxerre). C’est la maison de Pourrain que France vous fait visiter. Cette maison a un passé, elle a appartenu aux grands-parents de France et a été divisée en deux : une partie en revenait à Mme Gall et l’autre à un autre parent. Cette première partie servait d’écurie ; c’est dire s’il a fallu y faire des travaux. Les Gall ont cependant tenu à garder l’aspect rustique de cette maison ; la toiture est d’origine, en vieilles tuiles grises. La première grande pièce où l’on accède par le jardin est celle où famille et amis se retrouvent. Le plancher a été entièrement refait avec de vieux carreaux rouges, trouvés par M. Gall sur un chantier en démolition ; les murs sont faits de grosses pierres et, au plafond, les poutres sont apparentes. Seule la cheminée a été aménagée ; Le foyer est constitué d’une dalle de pierre d’un seul morceau et l’extérieur de la cheminée est en crépit blanc. Au-dessus de la cheminée, se trouvent une lampe faite à partir d’un porte-cierge en métal argenté et une enseigne de forgeron de la fin du XVIIIe siècle. La table et les sièges, tout en bois, sont de style Louis XIII. Au fond de cette pièce, apparait le coin-cuisine séparé de la salle à manger par une vieille auge de pierre. Cette cuisine a été aménagée dans le même esprit que le salon-salle à manger. Au mur, un vieux vaisselier garni d’assiettes anciennes ; deux personnages de jeux de massacre du siècle dernier et des moules et des cuivres anciens.

Un très bel escalier de bois rustique foncé mène aux chambres : celle de Patrice, avec un piano noir (désaccordé), une cheminée et un lit Empire très haut. Le couvre-lit et les rideaux sont en épaisse toile rouge et blanche. A côté de cette chambre, celle des parents ; puis celle de France. Le lit est grand, recouvert d’un couvre-lit de dentelle blanche. Le seul siège est un prie-Dieu d’église de bois foncé recouvert de velours bleu.

De cette chambre, on a du mal à sortir France : le réveil ne se faisant pas avant midi et la mise en route prenant plus d’une heure. Une fois bien réveillée, restaurée, maquillée et coiffée, France est abordable. Elle décide, alors, de prendre la parole :

C’est moi qui vous ferai visiter la dernière pièce. Tout d’abord, baissez bien la tête, car la porte d’entrée mesure à peine plus d’un mètre. C’est la chambre la plus éclairée, car elle servait, auparavant, de grenier à foin et l’on accédait de l’extérieur par une échelle. Nous avons donc décidé de laisser cette grande porte vitrée et de faire un faux plafond parte que le précédent était trop haut. Ça, c’est la chambre d’amis (elle est d’ailleurs toujours occupée … )

Très peu de meubles, juste deux lits ; sur le mur, une guitare. Chez les Gall, il y a toujours des guitares partout. Et maintenant, ressortons de la maison (le ton de France est toujours un peu autoritaire) ! II y a une chose dont je suis très fière : c’est de ma pelouse, elle est très grande et bien entretenue. Au ras des murs, nous avons des fleurs toute l’année. Quelle merveille, à seulement deux heures de Paris, de pouvoir se détendre et respirer un air aussi pur ! Voilà, je crois que ma maison n’a plus de secrets pour vous.

Magazine : SLC (Salut les copains)
Date : Août 1970
Numéro : 96

Les photos

À découvrir

France Gall Collection est sur YouTube

France Gall en vidéo

À découvrir