spot_img

Les interviews politiques de Sophie Morceau (presse)

L’article retranscrit

SM – Bonjour madame, je peux vous appeler tu ?

FG – Oui, pourquoi pas !

SM – Parlons tout de suite de ton nouvel album « Babar », qui vient de sortir sur les écrans, je l’ai beaucoup aimé, surtout le passage des sucettes à l’anis.

FG – Babacar !

SM – Toi-même.

FG – Non, je dis le titre de l’album c’est Babacar, du nom d’un petit garçon que Michel et moi on vient d’adopter et que Jane Birkin va nourrir au sein.

SM – Bon, mais les sucettes à l’anis ?

FG – Ce n’est pas dans mon nouvel album !

SM – Est-ce que pour vous-toi, la politique heu ?

FG – On vote pour la SACEM, je n’ai pas à le cacher. Pour moi chanter et vendre des cassettes dans le Sahel est un apostolat social.

SM – Accepterais-tu de poser nue dans un journal ?

FG – Oui, mais il faut faire très attention que le support soit artistique et surtout pas pornographique comme tu l’as fait toi, et à condition qu’il soit vendu dans les pays du tiers monde.

SM – Sûrement (rires, gloussements). Une question qui me brûle les lèvres, France Gall c’est un surnom qui te vient des matches de rugby ?

FG – (Soupirs.)

SM – Est-ce que vous-tu es prête à gouverner au centre ou bien à une alliance avec le CDS ?

FG – Si Michel et Balavoine me le demandent et à condition qu’on me laisse jouer du piano debout.

SM – Et pour qui vas-tu voter ?

FG – La politique, ce n’est pas pour moi. Je vais juste dans les réunions de François Mitterrand, parce que Johnny m’a dit que c’est super. Ou alors, pour Jack Lang, parce qu’il vient souvent dîner à la maison.

SM – Quel est le message, s’il y en a un, de ton nouveau film publicitaire « Barbapapa » ?

FG – Je veux que tout le monde s’aime !

SM – Je crois que l’on va être obligé de recommencer parce que j’ai oublié de mettre en route mon magnétophone, c’est bête hein ? Bon, parlons tout de suite de ton nouvel album « Ben Barka », qui vient de sortir sur les écrans.

FG – Bonjour, vous êtes bien au domicile de France Gall, je suis absente pour le moment, mais vous pouvez me laisser votre message après le bip sonore, merci de votre appel.

Magazine : Le Monstre – Le mensuel satirique
Date : Juin 1987
Numéro : 15

Les pages de l’article

À découvrir

À découvrir