spot_img

France Gall, triomphatrice du Grand Prix Eurovision (Presse)

L’article retranscrit

France Gall impose une fois de plus le sourire des filles …

Une fois de plus c’est le sourire d’une fille qui l’a emporté. Après Gigliola Cinquetti, Grethe Ingmann, Isabelle Aubret, Jacqueline Boyer et tant d’autres, France Gall impose aux Jurés de l’Eurovision représentant dix-huit pays, les attraits d’une jeunesse à laquelle ils ne savent résister ..

Mais la jolie simplicité de France n’est pas que physique, elle est celle aussi d’une voix qui traduit sans recherche des chansons peu métaphysiques, celles-là même qu’apprécie le centre de gravité des majorités. C’est toujours un peu la prime à la fraîcheur.

Poupée de cire, poupée de son a donc fait triompher, avec France Gall, le Luxembourg, et Serge Gainsbourg aussi, l’auteur de la chanson. Voilà une consécration remarquable pour celui dont on ne sait pas toujours qu’il a écrit N’écoute pas les idoles pour la même France Gall, O-o shériff pour Petula Clark, et tant d’autres succès pour Gréco ; Bardot ou Clay. Sans compter les siens, bien entendu. Gainsbourg est sans doute le compositeur de chansons le plus doué du moment. Si cette poupée de cire n’ajoute rien à son mérite, par contre elle fera beaucoup pour France Gall, dont le Charlemagne commençait à se fatiguer.

La deuxième place fut prise par Katy Kirby, Angleterre, qui chantait J’appartiens, devant Guy Mardel, France, avec N’avoue jamais. Quant à Bobby Solo, il n’a pu toucher le couplé gagnant qu’avait joué Gigliola Cinquetti l’année dernière : San-Remo Eurovision. Il n’est pas le seul à être déçu, et Marjorie Noël (Monte Carlo), la seule très jeune fille avec France Gall, n’a pu se placer qu’en neuvième position.

Le fait marquant de cette Eurovision, c’est que pour la première fois les Russes, l’Allemagne de l’Est, la Pologne et la Hongrie se sont branchés sur le circuit, sans participer au concours, mais portant à 150 millions le nombre des téléspectateurs.

On comprend que le sourire de France Gall, après son succès ait doublé de séduction !

Magazine : Diapason Microsillon
Date : Avril 1965
Numéro : 96

Les photos

À découvrir

À découvrir