spot_img

France Gall Psychédélic (Presse)

L’article retranscrit

Les temps sont au psychédélisme le plus total… les musiques sont démentielles, les costumes loufoques.

Mais pour France Gall, seule la réalité existe et cette réalité, ce sont les costumes que lui a créés spécialement son ami Jean Bouquin, qui sévit, sous le nom de Mayfair, à Saint-Tropez et à Biarritz …

La suite s’est terminée devant l’objectif de notre photographe, avec comme fond sonore “Teenie Weenie Boppie”, une élucubration de Gainsbourg.

Quand une poupée de cire devient bébé requin on peut s’attendre à de grands chambardements… C’est ce qui vient d’arriver à l’une de nos chanteuses les plus populaires … Pour elle, finies les chansons enfantines, modifiée ln coiffure, transformée la garde-robe… Cette nouvelle France Gall est en train d’apparaitre à l’horizon !

« J’en avais assez d’être traitée petite fille ; j’ai voulu enfin être moi-même. Oh, bien sûr, mon caractère s’est bien peu modifié… tout le monde sait, et toi le premier que je suis à la fois coléreuse et, paradoxalement, toujours gaie ! »

France Gall

Le paradoxe me plait, mais c’est en partie vrai, quoique je connaisse France plus sous des jours rieurs que sous des jours maussades …

« Ce qui a changé en moi, ce sont mes goûts et mes problèmes personnels, ma façon de voir les choses, mon style d’habillement et la manière d’exercer mon métier .. Je dis bien mon métier ! Chanter est pour moi synonyme de sérieux, de raison de vivre, et non plus un amusement ou une folie passagère. Je mets tout en œuvre pour le faire de mon mieux ; je ne veux pas décevoir ceux qui ont eu confiance en moi. Et la mode du psychédélic a été pour moi un excellent prétexte pour bouleverser ma façon de vivre ! Ce qui ne veut pas dire que je me complais totalement dans le genre psychédélic … il y a eu trop d’excès dans le mouvement « hippie » pour que j’en partage entièrement les idées … Mais reconnais quand même que les costumes sont extraordinaires… »

Je reconnais d’autant plus volontiers que France porte à merveille ces vêtements coupés dans les meilleurs tissus, dans les plus beaux cuirs… Pour le moment, vêtue d’une mini-jupe plissée et d’un blouson en chevreau ornée de motifs de couleurs vives, elle s’est lancée dans une danse effrénée, au son d’un disque des Flower Potmen …

« Tu sais que les vêtements que m’a faits Jean Bouquin ont eu un succès monstre en Allemagne, ou je me trouvais la semaine dernière … »

Cela ne m’étonne pas du tout car je sais que France, outre-Rhin, avec ou sans costume psychédélic, est la chanteuse française la plus populaire. D’ailleurs tous les pays étrangers lui font des offres alléchantes … Les États-Unis réclament « The little french -doll », et le Japon ne peut se passer d’elle …

« Mais, moi je ne peux pas me passer de ma famille, ni de mes amies… Tu sais, je retrouve de temps à autre des camarades de classe ; ça me fait plaisir parce que je m’aperçois que je suis une fille comme elles ! Oui, c’est vrai, le Japon est fascinant, et j’aurais envie, comme tout le monde, de découvrir les États-Unis … mais je trouve qu’on est aussi bien ici. »

Et voilà … France tient à la France et la France ne veut pas perdre un bébé requin qui s’appelle France …

Ce magazine est aujourd’hui très rare.

Magazine : Formidable
Par J.-C. Thévenot
Date : Novembre 1967
Numéro : 26

Les photos

À découvrir

À découvrir