spot_img

France Gall a choisi Michel Berger comme réalisateur

Les photos

Article

Depuis « Débranche », sorti en 84, nous attendions avec une certaine impatience sa nouvelle production.

Hé bien la voilà, le nouveau France Gall, « Babacar », est en radio. Ce 45 tours qui sera suivi en avril d’un album, est accompagné d’un très beau clip vidéo réalisé par son auteur-compositeur préféré, son mari, Michel Berger.

C’est en exclusivité que Salut ! vous propose ces émouvantes premières photos prises au Sénégal lors du tournage de « Babacar », un titre qui peut paraître étrange mais qui retrace une jolie histoire d’amour vécue entre France et un bébé sénégalais.

Janvier 1986, France et Michel partent au Sénégal pour Action Ecoles. Ils visitent plusieurs villages où ils dressent la liste de ce qu’il manque aux habitants : outils, semences, eau… France, Michel et Daniel Balavoine s’étaient intéressés de très près à ce problème humanitaire. Si Daniel n’est plus là pour défendre cette cause, France, Michel, Richard Berry et des étudiants continuent ce combat. Alors qu’ils sont dans un village, France entre dans une case où se trouvent une jeune femme et son bébé. France, émerveillée par la beauté de l’enfant, dit à la maman : “Il est beau ton bébé”. Et la mère de répondre sans attendre : “c’est vrai, si tu veux, je te le donne, prends-le et emmène-le avec toi, il s’appelle Babacar.”

En entendant ça, France est, on l’imagine, très surprise. Sa première réaction est de penser que la jeune Sénégalaise plaisante, mais très vite elle s’aperçoit qu’il ne s’agit pas du tout d’un gag, bien au contraire. France lui demande alors des explications.

“Mon bébé n’a pas de père, je suis très jeune, je veux vivre, partir à Dakar pour continuer mes études et je ne pourrai pas continuer à l’élever. Je l’aime, c’est mon enfant, mais emmène-le avec toi”.

France reste sans voix devant de tels propos. Son cœur de mère est attiré vers ce bébé, mais en même temps elle pense à cette fille qui, par la suite, risque de regretter son geste. France prend plusieurs photos de Babacar et de sa maman, puis note son adresse. Cette rencontre la perturbe beaucoup. De retour à Paris, elle demande conseil autour d’elle. En réfléchissant bien au problème, France s’aperçoit très vite qu’elle ne pourra pas enlever l’enfant à sa mère et à son pays, qu’il sera toujours un déraciné.

Sa conclusion : “Je n’ai pas le droit de l’enlever aux siens.” Et puis elle pense aussi aux autres enfants dans le même cas, par milliers en Afrique, et préfère s’engager dans une action plus large. Michel Berger qui partage toutes ses émotions, se met au piano et compose cette très belle chanson qui reflète bien les sentiments d’amour de France pour Babacar. L’album qui sortira en avril nous promet d’autres belles surprises.

Que ses fidèles admirateurs se rassurent, France sera de retour sur scène au Zénith à partir de la mi-novembre pour trois sernaines. Une série de concerts de qualité, supervisés comme d’habitude par Michel Berger qui fait avec ce clip vidéo ses débuts de réalisateur, mais qui pouvait mieux que lui mettre en images « Babacar » ? Une émouvante histoire qui est aujourd’hui une excellente chanson.

Daniel Moyne

Magazine : Salut !
Date : 11 au 24 mars 1987
Numéro : 299

À découvrir

À découvrir