spot_img

Un cri d’amour vient déchirer son silence

Tous ceux qui l’aiment espéraient.

Ils espéraient en secret que, le 9 octobre dernier, France leur ferait un petit signe, par l’intermédiaire des radios ou des télés, pour leur dire qu’elle pensait toujours à eux …

Oui, en cette date importante pour la chanteuse, puisque c’est celle de son anniversaire, beaucoup l’attendaient … Mais ce jour-là, comme tous les autres jours de l’année, ses nombreux admirateurs ont dû se contenter d’écouter sa voix chanter sur les ondes. Comme d’habitude, ni plus, ni moins.

Avec qui France a-t-elle franchi le cap de cette nouvelle année, où était-elle ? Son silence continue d’interroger ses fidèles. France ne parle pas, ne se montre pas. Seules quelques photos d’elle prises à Los Angeles au mois d’août dernier témoignaient de sa nouvelle existence.

Pourtant, jusqu’à ces derniers mois, malgré les épreuves que France a traversées, sa voix nous avait accompagnés. Avec le courage qu’on lui connaît, France avait trouvé la force, un an et demi après la disparition de Michel Berger, de revenir sur scène, à Bercy. Là, elle avait chanté, comme un hommage, les chansons que cet homme qui la comprenait si bien avait écrites sur mesure. C’était il y a quatre ans …

France ne se sentait pas le droit d’abandonner tous ceux qui l’aiment et l’admirent depuis tant d’années. Elle s’était ensuite rendue spécialement à Los Angeles pour enregistrer un nouvel album, avant d’enchaîner une série de concerts dans notre pays. Hélas, France n’a pas eu le temps de savourer pleinement son triomphe. Le 15 décembre 1997, sa fille Pauline succombait à une terrible maladie …

Depuis, France avait préféré quitter Paris, ses souvenirs, pour trouver le calme dans sa propriété de Californie. Comme nous vous le racontions au mois de septembre, France a décidé, à la rentrée, de mettre un terme à son exil.

Elle a trouvé la force de revenir à Paris afin de s’occuper de la rentrée scolaire de son fils Raphaël. Pour lui, et grâce à lui aussi. On pensait donc – en tout cas on espérait – que ce retour à Paris coïnciderait avec un retour de la chanteuse.

Un disque, une scène, quelque chose d’elle …

Émotion

Mais tout ce qu’elle nous a donné, c’est du silence, un silence qui a commencé à faire violence à certains. Une violence qui est allée jusqu’au désespoir …

Oui, ici, à France Dimanche, alors que nous recevons régulièrement des lettres nous demandant des nouvelles de France, les dernières semaines ont été encore plus en proie à l’émotion : plus sa date d’anniversaire se rapprochait, plus les lettres arrivaient, nombreuses … et douloureuses ! C’est un véritable cri d’amour que nous avons reçu en plein cœur : une lettre parmi d’autres, si belle, si douce, que nous avons décidé de publier le poème qui l’accompagnait.

À lui seul, ce message est le reflet de tous les autres, comme si son auteur, par sa sensibilité, avait traduit ce que tous les admirateurs de France Gall ressentent.

Celui qui signe ce poème d’amour, “Ode à France“, s’appelle Mathieu Hénon.

Désespéré de ne pas voir France Gall réapparaître, ce dernier nous a suppliés de lui transmettre son message. Dans l’espoir qu’elle nous revienne très vite, mais aussi, comme il l’a écrit lui-même:

“Pour qu’elle ait un cadeau d’anniversaire de la part de son public qui l’aime et qui ne l’a pas oubliée” …

« Reviens ! », supplie Mathieu dès le début de sa missive.

Ce jeune homme âgé de 18 ans est fou d’amour pour celle qu’il a surnommée “sa déesse”. Originaire du nord de la France, c’est à Calais que Mathieu a construit le temple de France Gall. Les murs de sa chambre sont tapissés de photos et de posters de son idole. Dans un coin de sa chambre, il a entreposé les coupures de magazines qui évoquent “sa” chanteuse. Sa précieuse collection s’entasse depuis des années à côté d’une pile de C. D. tout aussi vaste : Mathieu possède tous les albums de France !

D’ailleurs, dès qu’il a le cafard, il écoute une de ses chansons et, comme par magie, ses idées noires s’envolent. .. Pour lui, France Gall est comme un ange gardien : elle veille sur son équilibre et son bien-être jour et nuit. Il ne se passe pas un soir sans qu’il ne s’endorme au son de sa voix!

Hélas, ces derniers temps, comme en témoigne son poème, la voix enregistrée de France ne lui a plus suffi. Même s’il comprend les raisons de son silence, même s’il sait très bien toutes les épreuves qu’elle a traversées, ce qu’il exprime avec une grande pudeur et beaucoup de délicatesse, il souhaite de tout son cœur qu’elle revienne.

France Gall sait-elle quel bonheur, quel réconfort, elle apporte à des milliers de gens ? De là où elle est, saura-t-elle entendre ce cri d’amour ? Comprendra-t-elle à quel point elle est aimée ? En lisant ces mots de Mathieu, qui retranscrivent si bien au nom de tous ses fans la force de leur attachement, peut-être France aura-t-elle envie de revenir vers sa« deuxième famille». Mathieu l’espère, comme tant d’autres, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est magnifique … sa « déclaration » !

Ode à France

  • Par moments, j’ai envie de tout arrêter
  • De tout claquer là
  • Je tourne la tête et je te vois
  • Et tout de suite ces idées s’effacent
  • C’est toi qui me donnes cette force Mon courage vient de toi
  • Ça fait maintenant un an que je ne t’ai plus vue
  • Aussi souriante qu’avant
  • Bien sûr la vie joue de sales tours
  • Et je te comprends
  • Je ne peux pas te demander de tout oublier
  • Mais seulement de rechanter
  • Ma chambre est un vrai temple
  • C’est normal pour une déesse
  • Qui pendant longtemps a chanté
  • Pour ceux qui sont loin de chez eux
  • Chaque photo est une richesse
  • Tu es sur tous les murs de la pièce
  • Mon plus beau cadeau de ta part
  • Serait ton retour sur scène
  • Je sais, c’est peut-être dur
  • Mais tu me manques tellement
  • Et à d’autres aussi
  • Parfois je pleure sur mon lit
  • En écoutant ta belle voix
  • Bats-toi
  • Prouve que tu existes
  • Je ne te demande pas d’oublier
  • Je sais ce qui s’est passé
  • Mais en chantant
  • Tu retrouveras ta deuxième famille
  • Ton public qui t’aime profondément

Mathieu Henon

Magazine : France Dimanche
Par Maureen PASCUITO et Mathieu Henon (Ode à France)
Date : 16 au 22 octobre 1998
Numéro : 2720

À découvrir

À découvrir