spot_img

Elle est partie pour tout oublier

Les photos

L’article

On ne la voit plus, on ne l’entend plus. France Gall n’a plus donné de nouvelles depuis plusieurs mois.

Au point que ses fans s’inquiètent. Absente des plateaux de télévision, des émissions de radio, la chanteuse a également déserté tous les endroits qu’elle avait l’habitude de fréquenter avec ses amis : restaurants, cinémas, théâtres. Et pourtant, il était question d’un nouvel album …

Les années qu’elle vient de passer ont été particulièrement terribles. Tellement atroces que France est allée jusqu’au bout de la souffrance. Le destin lui a en effet arraché vraiment trop d’êtres chers … un mari, une fille, des amis … rien ne lui aura été épargné.

Certes, sous ses apparences fragiles, avec ses cheveux blonds et son regard candide, elle a surmonté toutes les épreuves les plus pénibles. Mais ce n’était qu’une illusion …

Déjà, l’an dernier, avant le décès de sa fille, Pauline, lorsque le Figaro Madame lui demande : « Avez-vous un rêve ? » elle répondait : « Oui, être sereine, mais à haut niveau ! Etre sereine, pour moi, c’est pouvoir passer des journées entières sans voir personne, sans parler, être heureuse. Les gens qui peuvent vivre comme ça ont un éclat dans les yeux. » Aujourd’hui, elle semble avoir concrétisé cette aspiration : non seulement elle ne voit personne, mais personne ne la voit.

On murmurait déjà que le concert qu’elle avait donné sur M6 en avril 1997 serait peut-être le dernier. France avouait à cette époque qu’elle ne savait pas si elle referait un jour de la scène. Que ce concert serait peut-être “la dernière chose d’elle”. Elle avait décidé de ne plus-chanter les œuvres de Michel. « J’ai mis plusieurs années à quitter sa musique et à lui rendre hommage, cela a été une thérapie », avouait-elle au Parisien.

On espérait que ce nouveau départ lui aurait permis de trouver sa voie musicale et on s’attendait à ce qu’elle sorte un album bien à elle. En vain … Son recueil de nouveaux titres n’est toujours pas d’actualité. Alors pourquoi ce silence ? se demandent ses nombreux admirateurs. Non seulement ses projets professionnels ont été reportés mais elle a aussi totalement déserté ses lieux de villégiature habituels. C’est tout juste si quelques voisins ont pu l’apercevoir sortant, il y a quelques semaines, de l’immeuble où elle habite avec Raphaël, son fils, dans le Vlll arrondissement de la capitale. Ce jour-là, dans la rue, elle était en compagnie de sa femme de confiance, qui est aussi son chauffeur. « Mais de toute façon, lorsqu’elle est à Paris, elle ne sort pratiquement jamais », commente-t-on dans le quartier.

Depuis, plus rien. Même ses amis, à qui elle rend régulièrement visite à Paris, ne l’ont pas vue. Et pour cause …. Un proche a bien voulu nous confier qu’elle séjourne actuellement à Los Angeles, avant de s’offrir quelques jours de repos dans sa villa près de Dakar, au Sénégal. Deux endroits où elle avait déjà choisi de se réfugier après la disparition de Michel Berger pour tenter d’adoucir sa peine.

On s’en souvient que, par un beau soir de l’été 1992, Michel était foudroyé par une crise cardiaque, laissant France seule pour affronter la vie. Très vite, la jeune femme avait senti qu’il lui fallait réagir. Pour ne pas sombrer et surtout pour atténuer un peu la souffrance de ses enfants, Raphaël et Pauline, elle avait décidé de ne pas se réfugier dans la solitude et de laisser la porte ouverte à tous les amis. Elle allait même retrouver la force de se remettre au travail. Trois mois après la disparition de Michel, elle sortait un nouveau clip en hommage à son amour trop tôt disparu.

Mais même si sa force de caractère suscitait l’admiration de tous, France ne s’était plus senti alors la force de continuer à vivre en France. Pour rompre avec ses souvenirs, elle s’était exilée à New York et à Los Angeles. La raison de cet exil ? Elle voulait rencontrer de nouveaux musiciens afin de créer sa propre musique et ne plus avoir « l’étiquette » Berger, mais sa propre identité.

Et, en effet, cette parenthèse lui avait été salutaire. Lors de ses derniers concerts, elle était à nouveau épanouie et resplendissante. Ses proches avaient alors espéré que son calvaire était bel et bien terminé. Malheureusement la fatalité l’a une fois de plus frappée en plein cœur. Le 15 décembre dernier, la mort lui prenait son enfant, sa fille tant aimée, emportée par la mucoviscidose.

Quelques mois avant le décès de Pauline, la chanteuse déclarait à France-Soir : « Je vais arrêter pour réfléchir. C’est un métier qu’il faut faire jeune. Je me pose la question : dois-je faire de la musique pour être heureuse ? Si oui, je continuerai. »

Peut-être a-t-elle décidé que, pour retrouver sa sérénité, elle devait définitivement rompre avec ce qui avait toujours fait battre son cœur : la musique. Espérons que non !

Alain SALMON

Magazine : Ici Paris
Date : 15 au 21 juillet 1998
Numéro : 2767

À découvrir

À découvrir