3,881FansJ'aime
861SuiveursSuivre
300AbonnésS'abonner

France Gall a rejoint le paradis blanc (Presse) Le Dauphiné Libéré

Un mois après la mort de Johnny Hallyday, c’est une autre figure de la culture populaire musicale des années 1960 qui disparait avec le décès de France Gall, hier.

La chanteuse, protégée de Serge Gainsbourg puis muse de Michel Berger, son compagnon, incarnait l’insouciance des Yéyés.

Marquée par des drames familiaux, elle s’était éloignée de la scène au cours des années 1990.

inoubliable interprète de « Poupée de cire, poupée de son » et « Résiste », la chanteuse France Gall est morte hier matin a 70 ans de la récidive d’un cancer, entrainant une pluie d’hommages à cette artiste qui avait su traverser les générations.

« Si Johnny Hallyday fut pour bien des Français cette figure de grand frère protecteur, France Gall fut assurément leur éternelle petite sœur, dont la fragilité radieuse a accompagné des générations », a réagi Emmanuel Macron dans un communiqué.

Sa rencontre avec Michel Berger en 1973 aura été déterminante : la « poupée » naïve des sixties trouve avec lui une nouvelle maturité, en tant que muse, épouse et interprète pendant près de 20 ans.

(Article incomplet)

Magazine : Le Dauphiné libéré
Date : 8 janvier 2018
Numéro : A05

Les photos

À découvrir

France Gall Collection est sur YouTube

France Gall en vidéo

À découvrir