France Gall

Cette compilation éditée en vinyle 180 grammes, le 12 mai 2017, contient 14 titres de France Gall parus entre 1963 (Ne sois pas si bête) et 1968 (Rue de l'abricot). Les morceaux sont sortis au préalable sur EP ou 45 tours.
AccueilLe tour de France – 1988 - mobile

Le tour de France – 1988 - mobile

*Chansons d’un medley qui ne figurent pas sur la version disque, uniquement sur la VHS et le Laserdisc.

Le concert Le tour de France 88 est le quatrième album live que Michel Berger a produit pour France Gall.

L’album Babacar reste à ce jour son plus gros succès. Il sera suivi d’un second Zénith, une sorte d’apothéose, un spectacle magnifique avec rien moins que l’Afrique sur scène – les tambours de Doudou N’diaye Rose pour Babacar -, une section de cuivres américains – les Phoenix Homs, arrachés aux studios californiens -, et son groupe, dirigé par Jannick Top. Un spectacle somptueux mais tout en simplicité, sans artifices ni lumières agressives.

Ce nouveau spectacle est mis en scène par Michel Berger, assisté de Corinne Barcessat (dernière compagne de Daniel Balavoine), sous la direction de France Gall qui explicite son intention au magazine Paroles et Musique : « Au Zénith, pour que ce soit plus amusant, nous avons conçu une scène circulaire, avec, pour la première fois, des gens qui, sans gêner les autres, pourront assister au spectacle debout. Ceux-là pourront même monter sur scène. En fait, ce sera l’esprit d’une place de village, d’un concert en plein air, la nuit, autour duquel les gens se retrouvent pour faire la fête et de la musique. La scène et la salle formeront un tout, sans réelle délimitation*.

“On a vraiment fait un beau spectacle. J’ai eu envie de m’arrêter après, parce que je ne voyais pas ce que je pourrais faire de mieux.”

Après le Zénith, en cette année 1988, France décide donc de stopper la chanson. Elle l’annonce à Michel, qui est effondré. Il voudrait aussi faire un film avec elle, mais elle refuse : elle déteste toujours jouer la comédie.

“En fait, mes priorités avaient complètement changé. Parce que les années 80, ça a été un rythme de fous, effrayant. Moi je me sentais vraiment le besoin de souffler !”

Elle va stopper quatre ans.

(*source France Gall l’Intégrale)

L'album

Les vidéos

Le programme

4e live
7 novembre 1988

Représentations du 12 novembre au 6 décembre 1987 au Zénith de Paris / Paroles et musique Michel Berger / Conception et mise en scène Michel Berger / Décor Jean Haas / Création des éclairages Jacques Rouveyrollis, Rock Segovia / Enregistré au Zénith avec “Le Voyageur” par Olivier Do Espirito Santo / Mixage et réalisation Jean-Pierre Janiaud / et Olivier Do Espirito Santo au studio Gang pour les Disques Apache / Coordination musicale Jannick Top / Assistante à la mise en scène Corinne Barcessat / Costumes Philippe Forrestier assisté de Patrice Louis / Chorégraphie France Gall / Régie technique Mito / Production du spectacle Gilbert Coullier pour Spectacles Camus-Coullier et Patrick Vilaret pour Apache / Coordination artistique aux USA Philippe Rault pour Bastille Productions / Basse Jannick Top / Percussions François Constantin / Batterie Joe Hammer / Claviers Serge Perathoner, Philippe Perathoner / Guitare Jimmy Ripp / Sax Jimmy Robert / Phoenix Horns: Sax Donald Myrick / Trombone Lui-Lui / Trompette (Rahmlee) Michaël Davis / Trompette Harry Kim / Arrangeurs cuivres Steve Madaio / Chœurs Kate Markovitz, Cheryl Lee Poirier / Danseuse (ombre chinoise) Marthe-Hélen Raulin / Participation exceptionnelle des Tambours et des Rosettes de Doudou N’Diayerose / Photographie Thierry Boccon-Gibod / Conception pochette Stan Levy et Jisse pour Success Slad.