spot_img

La petite fille de la chanson (Presse)

L’article retranscrit

Tranquillement, gentiment, elle poursuit son heureuse carrière, France Gall.

Cela a commencé le jour où elle annonça à ses parents qu’elle en avait assez de faire des gammes et voulait apprendre à chanter.

On eut raison, ce jour-là, de ne pas s’opposer à ce que France sentait déjà être sa vocation. Depuis la célébrité est venue, ses disques se sont vendus par milliers, elle est aussi demandée en France qu’au Canada où elle part prochainement, et en Allemagne où on l’attend avec impatience.

Et ainsi, sans en avoir l’air, celle que les siens continuent d’appeler « Babou », est devenue, tout en restant la petite fille de la chanson, une bien grande vedette.

///

Magazine : Jours de France
Date : 16 octobre 1969
Numéro : 775

Les pages de l’article

À découvrir

À découvrir