spot_img

L’univers de France Gall

Les photos

L’article

Un des meilleurs albums de l’année, Débranche la chanson de l’été, le spectacle en septembre au Zénith font de France Gall, la chanteuse numéro un de la variété française pour 1984.

Ce n’est pas une mince performance d’avoir la une de Chanson 84 après Lalanne, Higelin, Couture et d’accueillir parmi son public un premier ministre un soir de première.

Elle est l’incarnation de toute une génération adolescente. Son personnage, sa musique, ses textes sont l’expression du moment. Peu d’artistes y parviennent. Pour essayer de mieux comprendre le formidable impact qu’elle a sur nous tous, un regard plus précis de ses textes explique tout à fait le phénomène. Les thèmes abordés sont les préoccupations et les centres d’intérêt de la jeunesse. « Je ne chante pas pour les gens de 40 ans » avait-elle confié à Numéros 1. Elle réussit dans sa démarche. Son message : résiste, prouve que tu existes, cherche ton bonheur partout …

LA MUSIQUE

Que reste-t-il quand la musique s’arrête ?

(LA CHANTEUSE QUI A TOUT DONNÉ)

Si c’est pas pour vivre avec la musique

à quoi ça sert d’être au générique

(SI SUPERFICIELLE)

On ne peut être plus clair. Il n’est pas besoin de regarder de près les textes que chante France Gall pour savoir que le thème de la musique revient constamment dans ses chansons. C’est sa référence permanente. « Je suis comme une note» dit-elle dans les moments où j’aime tout le monde. La musique, c’est pour tout effacer, tout oublier. Une fois l’oubli venu, elle devient la raison de vivre, d’exister. Car la musique est synonyme de feeling, c’est-à-dire ressentir les choses au fond de soi, se découvrir, être sincère, se débarrasser de ses préjugés, tout ceci opposé à la raison, la logique …

Ils en oublient même qui ils sont

Les inévitables questions

Et le feeling prime la raison Ils s’abandonnent à l’unisson

Ils donnent tout pour la musique Et ils répètent ces mots

Sans suite et sans logique

(TOUT POUR LA MUSIQUE)

La musique est la solution aux problèmes entres les per. sonnes que ce soit au niveau individuel, du couple ou plus largement de la société.

Comment faire pour s’en sortir

Ecoutons vite tous les disques qu’on aime

y’a des nuages noirs qui traînent

(PLUS D’ÉTÉ)

Dans musique et il jouait du piano debout, elle oppose la musique à la guerre et à l’armée, comme le moyen de régler ces situations.

Quand la musique parle

La vie devient belle

(SI SUPERFICIELLE)
L’AMOUR

Comme l’exprime clairement un de ses titres de chanson, elle a Besoin d’amour. La chanson Tu comprendras quand tu seras plus jeune ne dit pas autre chose :

J’ai besoin de sentir

Cette force immense qui sort de mes poings

D’être là pour quelqu’un.

La vie existe pour qu’un jour l’amour soit au rendez-vous (Dancing disco).

Un amour à deux, où les deux êtres en question seuls comptent vraiment : « Débranche tout, revenons à nous » car conclut-elle dans Ceux qui aiment : « Ceux qui aiment ne pensent plus qu’à aimer ».

LE PROJET DE VIE

J’ai pas le temps d’attendre

J’ai pas le temps de comprendre

Je veux le bonheur maintenant

(LES ACCIDENTS D’AMOUR)

Le projet est clair. Pour l’obtenir et vivre sa vie comme on la ressent, il faut refuser ce monde, cette morale et montrer que l’on est là avec ses propres désirs, ses propres envies. Elle parte de Vahiné à qui « Ils ont volé sa vie avec leur drôle de morale ». En réponse, elle chante :

Vahiné là où ton coeur t’appelle, va

Vahiné là où l’amour te cherche, va

(VAHINÉ)

Dans Il jouait du piano debout, elle ajoute : “Essaie de vivre, essaie d’être heureux, ça vaut le coup”.

Avec Résiste, une de ses chansons qu’elle revendique le plus, elle va plus loin. Dans cette course au bonheur, pour se faire respecter, le combat quotidien, la volonté farouche sont au rendez-vous.

Résiste prouve que tu existes

Cherche ton bonheur partout va

Refuse ce monde égoïste

Résiste suis ton cœur qui insiste

Ce monde n’est pas le tien, viens

Bats-toi, signe et persiste

(RESISTE)
L’EXISTENCE

France Gall raconte la vie avec ses questions, ses déboires, ses angoisses sans farder la réalité. Nous verrons plus loin qu’à cette vie difficile tant au niveau individuel qu’au niveau planétaire, elle propose des aménagements sinon des solutions. Dans Diego, libre dans sa tête, elle aborde les dictatures qui anéantissent l’individu, dans Hong-Kong star, les insatisfactions, les rêves enfouis, dans Si maman si France Gall dit Je et pose un regard triste sur sa vie.

Et le temps défile comme un train

Et moi je suis à la fenêtre

Je suis si peu habile que demain

Le bonheur passera peut-être

Sans que je sache le reconnaître

(SI MAMAN SI)

Dans Parler parler ou La prière des petits humains, elle associe les individus dans cette peur que donne la planète, dans ces questions que tout le monde se pose.

Un cri s’élève toujours le même

Qui fait le tour de la planète

Là où on se bat là où on s’aime

Le même cri un peu partout Dieu de là-haut

Venez nous sauver du chaos

Du malaise et du vertigo

(LA PRIÈRE DES PETITS HUMAINS)
LA VISION MONDIALISTE

Les mots planète, terre, monde, univers ou d’autres synonymes reviennent trop souvent pour qu’il puisse s’agir de hasard. Leur nombre est vraiement impressionnant. Dans d’autres chansons comme La fille de Shannon, Calypso, Diego, France Gall associe le genre humain :

Tout le monde chante, tout le monde a de la peine

(AMOR TAMBIEN}

Ou aussi :

Sur le pacifique à Guayakil

Chez les Incas de l’équateur

Loin dans les montagnes loin dans les îles

Là où c’est le soleil qui donne l’heure

Les chants, les chansons sont toutes les mêmes

(LA PRIÈRE DES PETITS HUMAINS}

L’être humain quelqu’il soit, d’où qu’il vienne est le même devant la vie, la mort, le pourquoi de l’existence.

Et les hommes cherchent leur destin

Dans leurs combats continuels

Dérisoires et cruels

(CEUX QUI AIMENT)
L’ARTISTE ET SON PUBLIC

France Gall aborde ce thème par l’intermédiaire de deux chansons dans son dernier album : Cézanne peint et J’ai besoin de vous. Dans la première, elle parle de l’artiste et de son rôle vital et premier pour les êtres humains.

Cézanne peint

Et il éclaire le monde pour nos yeux qui ne voient rien

Si le bonheur existe

C’est une épreuve d’artiste

(CÉZANNE PEINT)

Dans la deuxième, quoi de plus beau comme déclaration d’amour … elle nous confie que l’artiste n’a besoin que de son public :

J’ai besoin de vous

C’est à vous que je donne

Seuls les sages et les fous

N’ont besoin de personne …

… Je n’y suis pour personne

Quand je suis dans vos bras

Que la musique nous donne

La vie encore une fois

(J’AI BESOIN DE VOUS)
Christian PAGE

Magazine : Numéros 1
Date : Aout 1984 (à vérifier)
Numéro : 17 (à vérifier)

À découvrir

À découvrir