3,883FansJ'aime
860SuiveursSuivre
300AbonnésS'abonner

France Gall, un retour tant attendu

L’article retranscrit

Après le décès de Michel Berger il y a vingt ans tout juste (ndlr : article de Septembre 2012) et celui de sa fille Pauline en 1997, France Gall avait choisi le silence. Le temps a passé, et c’est envers et contre tout le goût du bonheur qui coule dans ses veines. France nous réserve de jolies surprises …

Entre la sortie de Michel Berger : haute-fidélité, un livre de photos, pour la plupart inédites, signé Thierry Boccon-Gibod, le photographe attitré du couple durant de nombreuses années, et la vente sur Internet des 250 chansons du couple, Michel Berger se conjugue plus que jamais au présent. L’album Double jeu, enregistré par France et Michel il y a vingt ans, est également réédité. Et ce n’est que le début des bonnes nouvelles pour les fans …

Après le décès de Michel Berger il y a vingt ans tout juste (ndlr : article de Septembre 2012) et celui de sa fille Pauline en 1997, France Gall avait choisi le silence. Le temps a passé, et c'est envers et contre tout le goût du bonheur qui coule dans ses veines. France nous réserve de jolies surprises ...Après le décès de Michel Berger il y a vingt ans tout juste (ndlr : article de Septembre 2012) et celui de sa fille Pauline en 1997, France Gall avait choisi le silence. Le temps a passé, et c'est envers et contre tout le goût du bonheur qui coule dans ses veines. France nous réserve de jolies surprises ...
Aujourd’hui, je ne veux plus parler à la télé !

On la disait partie vivre sur l’île de N’Gor, au large de Dakar au Sénégal, dans sa maison sans électricité ni eau courante à laquelle on n’accède qu’en pirogue. En réalité, elle ne s’y rend que trois mois par an ! En toute discrétion, elle vit le plus souvent à Paris, dans l’appartement des jours heureux, qu’elle n’a jamais voulu quitter, parfois à Honfleur dans la chaumière où résonnaient hier les rires des enfants, ou encore à Ramatuelle, dans cette propriété des derniers instants de Michel, bien loin du port et des plages où le champagne coule à flots.

Le goût des voyages, France l’a perdu, préférant se réfugier en elle, en quête d’un indispensable apaisement. « La lecture a été tellement capitale, tout est écrit dans les livres », confie-t-elle cet été à son amie Béatrice Schoenberg dans le magazine Gala. « Victor Hugo, dans les années qui ont suivi la mort de sa fille, a écrit un poème des Contemplations qui m’a aidée. » Depuis vingt ans, le silence lui est d’un grand secours. « Aujourd’hui, je ne veux plus parler. Je ne supporte plus les gens qui parlent à la télévision. Je trouve que l’on parle trop de choses inintéressantes, c’est un tourbillon de vacarme », explique-t-elle,

Elle s’est donc retirée de ce monde qui fut le sien durant tant d’années, se préférant casanière et avouant se coucher chaque jour au moment où le soleil se lève. « J’ai tellement couru ! Quand je suis chez moi, je suis parfaitement heureuse. J’ai hâte de rentrer, j’ai du mal à sortir … » Et pourtant, aujourd’hui, voici enfin qu’elle annonce de grands projets et son retour dans la vie publique …

Michel appréciait mon amour de la vie

Depuis ses débuts à l’âge de 16 ans, elle s’est toujours trouvée dans la lumière. Certains se souviennent encore de la liesse provoquée par sa victoire, en 1965, au grand concours Eurovision de la chanson avec Poupée de cire, poupée de son, signé Serge Gainsbourg. Mais la gloire, la vraie, celle qui fera d’elle une artiste épanouie et reconnue, France Gall la vivra par et avec Michel Berger. Des années de bonheur intense où leurs vies familiale et professionnelle semblaient placées sous le signe du bonheur absolu.

Et puis, ce 2 août 1992, au retour d’une partie de tennis sous le soleil de Ramatuelle, Michel, 44 ans, est terrassé par une crise cardiaque. La vie de France bascule ; la voici seule pour élever leurs enfants et faire face à la maladie incurable de leur fille, Pauline, la mucoviscidose. Seule encore pour faire perdurer l’œuvre de son mari.

« France est incroyablement douée pour le bonheur », souligne l’ancien directeur de sa maison de disques, Bernard de Bosson. « Michel appréciait mon amour de la vie », ajoute-t-elle. Et comme ils ont raison ! Alors, ce bonheur, elle n’a de cesse au quotidien de le reconquérir. Néanmoins, à plusieurs reprises, le mauvais sort s’acharne … Elle doit affronter un cancer et bientôt la perte de sa fille, seulement âgée de 19 ans. L’épreuve de trop ! « A la disparition de Michel, j’ai eu envie de continuer de chanter. A la disparition de Pauline, j’ai eu envie de me taire », a-t-elle confié il y a peu à Paris Match. Depuis, elle laisse derrière elle une traînée de silence …

Je peux me placer du côté des gens heureux

Faire de son chemin semé d’embûches la source de forces nouvelles, tel est le credo de France. Positiver, trouver la lumière dans l’obscurité sont ses défis. Au micro d’Europe 1, France Gall confiait récemment : « C’est un cadeau merveilleux que d’avoir été mariée à Michel Berger. C’est un bonheur perdu, mais c’est un bonheur que j’ai eu, cela change tout. » Et d’ajouter dans Paris Match : « Nous avons eu une vie absolument magnifique, follement agréable, dans la fête, la réussite, le bonheur de la famille… C’était la perfection. »

Riche de tant de souvenirs, la chanteuse a décidé de regarder à jamais l’existence depuis son meilleur versant. Et d’honorer à nouveau la mémoire de Michel Berger, celui qu’elle a tant aimé ! « Plutôt que de commémorer sa disparition, je préfère fêter sa vie et son œuvre. » Voici pourquoi elle annonce travailler depuis plusieurs mois à l’écriture d’un spectacle basé sur leurs plus grands tubes. Une création qui verra le jour en 2014. Elle s’implique à cent pour cent dans cette aventure, ce qui la réjouit comme une gamine !

Même si elle a déjà prévenu qu’elle n’y chanterait pas, France produira, supervisera, suivra la troupe en tournée. « Je revivrai ce que je vivais avant », s’émeut-elle. Mais pas question d’apparaître, hormis peut-être au moment des saluts. Elle a choisi de rester dans l’ombre, dans cette ombre qui désormais lui sied mieux que les sunlights. « J’ai vécu de très grandes épreuves, mais j’ai connu des bonheurs absolus. Je me sens riche de tout cela, ce sont ces épreuves qui m’ont construite. Voilà la raison pour laquelle, maintenant, je peux me placer du côté des gens heureux. »

Magazine : Nous-Deux
Date : du 25 septembre au 1er octobre 2012
Numéro : 3404

Les photos

À découvrir

France Gall Collection est sur YouTube

France Gall en vidéo

À découvrir