Starmania (Cassette orange)

Edition orange au format cassette de 1979 de Starmania, ou la passion de Johnny Rockfort selon les évangiles télévisés, qui contient 22 titres enregistrés en studio de l'opéra de Michel Berger et Luc Plamondon.

America (l’Amérique) (Argentine 🇦🇷)

Ce 33 tours édité fin 1965, de 7 pouces (taille d'un 45t), est en provenance d'Argentine et contient les titres America (l'Amérique), Tu y yo nos parecemos (On se ressemble toi et moi), No somos angeles (Nous ne sommes pas des anges) et La epoca del regreso (Le temps de la rentrée) en version française.
AccueilSimple Je – Débranchée à Bercy 93 - mobile

Simple Je – Débranchée à Bercy 93 - mobile

* VHS rééditée en DVD, Coffret Évidemment, Disque 10.

Le concert Simple Je – Débranchée à Bercy est le cinquième album live de France Gall, produit par France Gall.

L’album Simple Je – Débranchée à Bercy 93 est le premier volume des concerts enregistré au Palais omnisports de Paris-Bercy les 22, 23, 24 septembre 1993.

Le double album Simple Je – L’intégrale Bercy regroupe les 2 éditions éditées séparément en CD Simple Je – Débranchée à Bercy 93 et Simple Je – Rebranchée à Bercy 93.

J’ai vécu les choses en face, sans m’apitoyer, sans fuir, sans effacer – cela n’aurait servi à rien. Quand j’ai eu mon cancer [du sein], mon premier réflexe a été de le cacher ; il y a toujours ce sentiment un peu honteux devant la maladie. C’était en 1993, je devais annuler mon spectacle à Bercy et mes amis me poussaient à me faire plâtrer une jambe pour ne pas alimenter les conversations de comptoir. J’ai dit la vérité. Pourquoi mentir ? J’ai sans doute alimenté les conversations, mais différemment, et cette attitude m’a aidée.

France Gall se confie en 2004 sur les problèmes de santé qui l’ont poussée à reporter les concerts prévus à Bercy du 1er au 6 juin 1993. Les dates étaient réservées depuis longtemps, ce devait être la fin de la tournée Double Jeu, avec Michel Berger. France Gall avait tenu à les conserver seule. L’annonce à la presse de ce cancer, mi-mai 1993, provoque une vague d’émotion. Au milieu d’une presse voyeuriste, le magazine ELLE publie un très bel article de la romancière Alix de Saint-André invitant les lectrices à saluer la force de la chanteuse, sans trébucher sur un apitoiement qui lui serait parfaitement étranger. « Chère France », c’est son titre, est une invitation à écrire à la star pour lui « donner l’amitié et le respect que vous lui portez ». La journaliste martèle : « Toutes avec France Gall ! », et le rendez-vous est pris à Bercy, car on sait déjà que les 55 000 billets vendus sont reportés les 10, 11, 12 et 22, 23, 24 septembre et une date est ajoutée le 25 septembre.

Serge Perathoner se souvient que France Gall donnait simplement ses idées, avec une seconde partie acoustique et jazzy. Tant qu’il n’y avait pas de “non”, nous avancions. Il n’y avait plus Michel, elle nous faisait confiance.

En un peu plus de deux ans, du New Morning à Pleyel en passant par Bercy un chapitre s’est ouvert, rempli et refermé. Un autre a commencé. J’ai voulu que sur ce double album figurent les premières phrases de ces chapitres : « Jamais partir » que Michel et moi avons chanté pour nos amis au New Morning en juin 1992 et « Les princes des villes » enregistré à Pleyel en septembre 1994 et mixé par Paisley Park en octobre. A tout ceux qui m’ont accompagnée et soutenue jusqu’ici je voudrais dire I Love You. Et à vous qui écoutez la musique de Michel, je dis : See you soonFrance Gall

Sources des textes : France Gall l’Intégrale, par Norman Barreau-Gély et Évidemment (Compilation Intégrale 13 CD & 1 DVD – 229 titres)

L'album

Les simples

La vidéo

5e live
29 octobre 1993

Spectacle les 10, 11, 12, 22, 23 et 24 septembre 1993 au Palais Omnisports Paris Bercy.

Paroles et musique Michel Berger

Produit par France Gall et M.B. School
Mixé par Frank Filipetti au studio Sound on Sound, New York
Guitare Denys Lable
Batterie Claude Salmieri
Claviers Serge Perathoner
Basse Jannick Top
Bandonéon Per Arne Glorvigen
Chœurs Leila Rami
Production du spectacle Gilbert Coullier pour Gilbert Coullier Organisation
Régisseur général Stéphane Calasse
Sonorisateur salle Yves Jaget
Sonorisateur retour Alain Leduc
Décor Jean Haas
Éclairages Jacques Rouveyrollis
Mise en scène France Gall et Hervé Lebeau
Assistante de mise en scène Corinne Barcessat
Régisseur plateau François Demoures
Régisseur lumière Régis Vigneron
Techniciens son Didier Golvin, Laurent Gatignol
Backlineurs Pascal Enreille, Didier Gaume
Administrateur de tournée Édouard Leperlier
Costume Jean-Paul Scarpita
Micros Beyer France
Unité mobile Le Voyageur
Ingénieurs du son Laurent Gatignol et Yves Jaget
Communication radio/télé Geneviève Salarna
Communication presse Gill Paquet/ Catherine Battner
Merchandising Stéphane Ellia
Mastering par Yves Delaunay au studio Sterling Sound, New York
Photographie Adrian Boot (VHS Jean-Marie Périer)
Graphisme Nuit de Chine